Mars 1959, Joseph CARRARA montre à sa famille le maillot du vainqueur
Joseph Carrara ou le talent et la gentillesse d'un grand champion cycliste du Plateau Aucun habitant du plateau n'a oublié notre Joseph qui a fait briller durant plus d'une décennie les couleurs du Vélo Club d'Hauteville Lompnes.

Né le 9 mars 1938 au sein d'une famille nombreuse, il se passionnera pour le vélo, devenant très vite un des meilleurs éléments du vélo-club d'Hauteville.Il commencera son métier dans l'entreprise de maçonnerie Gaspard Carrara à Cormaranche, ensuite il terminera sa carrière à L'Orsac ; il épousera une cormaranchoise: Annie Burlet, ils auront une fille Isabelle.

Dans la grande famille des Carrara, l'émulation sportive est de rigueur, tant chez les frères de Joseph que chez ses cousins. En effet, Benoît est un super grand champion de ski, Armand s'adonne aussi à la compétition de ski de fond, Melchior et Pierre au vélo, Robert et Gino au pingpong, Louis au football.... et nous en oublions ...Qu'ils veuillent bien nous en excuser.

C'est au sein du vélo-club que Joseph débutera sa belle carrière de cycliste. Que de souvenirs se rattachent au vélo-club d'Hauteville, c'est en 1953 que ce club fut fondé au sein de l'Entente Sportive par une poignée de mordus.Une dizaine de coureurs défendirent alors les couleurs du club sur les routes régionales, les places d'honneur remportées furent nombreuses et il est à signaler que la première victoire du club fut remportée par René Peyraud au prix de Saint Rambert en Bugey.

Quelques années plus tard, une vedette vit le jour en la personne de Joseph Carrara petit par la taille mais grand par le talent. Mars 1959, Joseph Carrara montre à sa famille le maillot vainqueur Le 22 mai 1957, il remporta sa première victoire à Beny. Ce qui était remarquable à l'époque c'est que notre coureur se rendit sur les lieux de la compétition en vélo -les déplacements en auto n'étaient pas encore au point- c'est ainsi que notre vedette effectua ce jour-là 230 kilomètres dont 110 en compétition. En 1957, il remporta 8 victoires, en 1958, 6 nouvelles victoires furent inscrites à son palmarès.

Ensuite, il fit son service armé en Algérie ou il eut la possibilité de pratiquer son sport favori dont un titre de champion de poursuite d' Oranie. À son retour en France en 1960, il reprit la compétition ce qui lui valut de remporter de nouvelles victoires et il entra dans le professionnalisme dans les cycles Liberia Grammont sous la houlette de Bernard dont les amateurs de cyclisme se souviennent bien. Gauthier Il gagna une étape du Giro d'Italie où il terminera deuxième du grand prix de la montagne.

En 1964 il remporta 8 étapes au tour de Catalogne et termina en vainqueur de ce tour. De nombreux autres succès enrichirent son palmarès : vainqueur des prix d'Antibes, de Thizy, d'Auxerre, troisième au Paris -Luxembourg. Il mit fin à sa carrière de coureur en 1967.

Quand Joseph Carrara courait sur les routes régionales, nombreux étaientles supporters venus pour l'encourager et l'applaudir en criant " Vas-y Joseph ! " La délégation Cormaranchoise était alors animée par le père Assumel toujours sur le bord de la route. C'était l'époque du véritable amateurisme : il régnait une atmosphère amicale, les rencontres avec les supporters Rambertois, Oyonnaxiens ou Bressans ne manquaient pas de chaleur humaine. Il faut se souvenir des coureurs du vélo-club qui nous ont procuré à l'époque de grandes joies et la fierté d'avoir de tels champions : Roger Pingeon vainqueur du tour de France et du tour d'Espagne, Gérard Bertrand, champion de France, René Pingeon champion du Lyonnais. Il n'est pas déplacé de louer les efforts de tous ces garçons qui ne possédaient certes pas le matériel dont jouissent actuellement nos vedettes du cyclisme. Ils ont porté haut les couleurs de leur club, on peut encore les en remercier, il n'est jamais trop tard. La modestie de Joseph Carrara veut qu'il fasse partager à ses anciens compagnons la mise en lumière de ce portrait.

Michel Achard

Joseph CARRARA